Partagez | 
Membre Rock and Roll
avatar
Messages : 132
Inscription : 27/10/2017
Schizophrénie : Baelfire / Wyatt H.
Crédits : Captain Bae
Célébrité : Evan Peters
Voir le profil de l'utilisateur

MessageQui nous sommes ... [PV Erik] écrit Dim 11 Fév - 17:17
Avoir vu Flash a beaucoup requinqué Peter qui c'était laissé aller dans une petite dépression après la magnifique visite de Magneto. Un autre bolide comme lui. Un homme encore plus rapide que lui. Peter le voit un peu comme son modèle et maintenant, il sait qu'il va pouvoir évoluer dans la maîtrise de son don. Il avait trouvé un mentor. Quicksilver va pouvoir dépasser ses limites et d'ailleurs, la flèche argenté de cesse de traverser toute la ville depuis quelques jours. La ville et son immeuble.

Mais cela ne règle en rien son problème. Erik Lehnsherr est toujours dans le même immeuble que lui. Pour être franc, Peter est surprit. Le jeune adulte se demande s'il a comprit toutes ses insinuations, s'il est sur la piste ou à 1000 lieux de là. Les petits moments où il le croise, Peter tâte le terrain pendant une demi seconde. Voir s'il a l'air particulièrement remonté ou offensé, ou même dégoûté en voyant sa tête. Avant de disparaître aussi vite qu'il est apparu. Essayer de comprendre ce qu'il se passe dans la tête d'Erik Lehnsherr n'est pas chose aisée. Il a toujours l'air en colère, intransigeant et autoritaire. Il n'aurait pas pu tomber sur un père bisounours non ? Non, il a fallu que ce soit Magneto.

Malgré tout, Peter c'est engagé et ne peut donc le fuir éternellement. Deux semaines c'est déjà beaucoup non ? Ou pas assez. Peter se demande pourquoi Lehnsherr n'est toujours pas venu le voir. Pour lui laisser le temps de se décider ? Ou bien parce qu'il n'a pas envie d'avoir cette conversation avec lui ? Bon sang, ce serait plus simple s'il savait ce qu'Erik a comprit de ce qu'il lui a dit l'autre jour. Quelles sont ses conclusions ?

Cet après midi là, Peter est déjà dans la chambre d'Erik. Quand la porte s'ouvre, l'argenté est tranquillement allongé dans le lit de son propriétaire. T-shirt de Dark Vador, goggles relevés sur sa tête, son casque autour du cou, Peter n'a même pas daigné enlevé ses chaussures dans le lit d'Erik.

« Yo vieil homme. Il est naze ton appart. Tu t'occupes comment ? A part pester contre le monde entier ou penser à Charles, je veux dire. »

Peter se redresse pour s'asseoir, toujours aussi confortablement. S'il sent son cœur battre à la chamade et tous ses muscles se crisper, effrayé par la conversation à venir, Peter se force à garder son habituel air détaché comme s'il ne se souciait de rien. Rien ne peut le toucher. En apparence. Et pourtant, la peur du rejet est beaucoup trop présente.

« Je pensais que tu serais parti en fait …. Mouais. T'as pas un truc à bouffer, j'ai la dalle ? Si je parle sérieusement, le ventre vide, je vais faire un syncope avant même de finir. »

Mentionner leur précédente discussion et donc qu'il est bel et bien quelque chose à lui révéler, est tout à fait délibérer. Ainsi, il espère juger les émotions sur le visage d'Erik, pour savoir s'il doit se lancer ou faire marche arrière. Il plisse les yeux, incapable de savoir. Bon sang, que ce type est chiant.

« Bon .. Comment te dire ça. J'ai une mère. »

Non, sans blague ?

« Et ça veut dire que j'ai forcément un père. Je ne l'ai pas connu. Mais je sais qui c'est. Enfin, je l'ai vu à quelques occasions. Ecoute, quand je t'ai sorti de prison, je ne savais pas qui tu étais ok ? Je … Ma mère, c'est …. Tu n'as vraiment pas un truc à bouffer ? Non parce que là, je vais vraiment mourir de faim. »

Calme toi, Peter, calme toi. Respire ! Profondément ! Arrête de stresser.

« Non parce qu'avec mon métabolisme, j'ai toujours besoin de manger. Ma mère c'est Zehra Maximoff. Tu t'es barré sans savoir qu'elle était enceinte. Enfin, je suppose que tu ne savais pas. Ouais, parce que si tu savais, là, j'aurais l'air d'un sacré couillon. Enfin bref, ce que j'essaie de te dire …. Tu es mon Dadneto. »

Le gamin croise le regard noir d'Erik ….
Et se réveil en sursaut. Punaise le cauchemar !!! En pleine nuit, Peter se retourne sur son lit, serrant l'oreiller dans ses bras. Il force à calmer sa respiration. Ce n'est pas la première fois qu'il fait ce genre de rêves depuis qu'il a commencé à parler de lui à Erik. Il ne cesse de repousser le moment fatidique et d'imaginer différentes scènes sur ce qui pourrait bien se passer maintenant. Comment est-ce qu'il va le lui dire. Mais ça fini toujours sur le regard sévère de Magneto.

Le cœur battant trop vite, Peter se rhabille. Pas le t-shirt Vador, ça risque d'être prémonitoire. Enfilant des vêtements au plus simple, il quitte son garage pour prendre un peu l'air. Cette histoire est en train de le bouffer. Malgré l'heure tardive, un simple regard vers les étages supérieur … Peter voit la fenêtre de l'appartement d'Erik … Où il y a de la lumière. Il pourrait attendre le lendemain pour régler cette histoire mais …. En une fraction de seconde, il est au 4ème étage, en face de la porte de son père. Il est temps pour lui de se débarrasser de ce fardeau. Mais il n'est pas près à affronter son regard. Seulement, s'il attend d'être prêt, ça peut durer encore des années. Peter frappe à la porte. Une seconde fois avec un peu plus d'insistance.

« N'ouvre pas ! C'est moi …. Enfin, c'est Peter. Approche toi de la porte, mais surtout, n'ouvre pas. S'il te plait. »

Sa voix est un peu paniquée, désorientée et peut-être même désespéré. D'un geste machinal, Peter porte la main à sa tête mais constate qu'il n'a pas prit ses goggles avec lui. Doucement, la pulsation de son cœur s'accélérant déjà, Peter se laisse glisser le long de la porte pour s'asseoir. Le silence se fait. Il ignore si Erik est derrière ou non.

« Ce que je voulais te dire l'autre jour …. Erik …. Je suis … Tu es … Enfin. » Il inspire profondément. « Je suis ton fils. » Voila c'est dit. Peter secoue la tête. Un frisson parcourt son corps et il ferme sa veste, se frictionnant les mains. « Je suis désolé … De ne pas être arrivé à temps pour sauver ta famille. Je t'ai cherché du mieux que je pouvais … Mais quand je suis arrivé en Pologne, il était déjà trop tard. Et puis … » Il eu du mal à finir sa phrase. « En Egypte … Quand tu m'as demandé pourquoi j'étais là … Je voulais te le dire. Mais … »

D'une manière détournée, il lui a tout de même dit. Peter était là pour sa famille. Si ce n'est que ce n'était pas pour sa mère et sa sœur, comme il a prétendu l'autre jour, mais pour lui, Erik, son père.
Revenir en haut Aller en bas
 
Qui nous sommes ... [PV Erik]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires
-
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» Nous sommes complet pour le tirage
» Nous sommes tous devenus des fous au service de Dieu ♛ Calixte [VALIDEE]
» Nous sommes sept...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Grand Capharnaüm :: → AT YOUR HOME ← :: Serenity Lane :: 84 Thomas Street :: Appartement de Erik Lehnsherr-
Sauter vers: