Partagez | 
Membre Rock and Roll
avatar
Raziel
Messages : 37
Inscription : 29/11/2017
Schizophrénie : Bae & Cie
Crédits : Captain Bae
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Voir le profil de l'utilisateur

MessageTu as bien changé [PV Lucifer] écrit Dim 3 Déc - 22:48
C'est une blague. Une horrible blague. Raziel n'arrive pas à y croire ! Franchement ! L'ange sait qu'elle perd peu à peu sa grâce, mais de là à ne plus maîtriser ses téléportations ... Non non, il y a forcément une autre explication. Quelqu'un l'a appelé ici, voila tout. Pas un humain sinon elle aurait entendu prier. Qui pourrait prier pour elle, son nom est bien inconnu ! Ou alors, un frère plus puissant qui l'aurait fait venir .... Elle fronce les sourcils. Seigneur Gabriel !! Son mentor prend un malin plaisir à l'enquiquiner depuis qu'elle est sur Terre, mais c'est encore pire depuis qu'elle a enfin compris l'identité du Trickster. Il a le don pour la faire sortir de ses gonds mais il faut croire que plus elle se fâche, plus ça l'amuse.

En haut d'un immeuble, Raziel pousse un soupire à fendre l'âme. Il va la rendre chèvre ! Dire qu'elle était en plein combat contre une troupe de kitsune. C'est peut-être ce qui l'a énervé au final. Gabriel a déjà du intervenir quand elle s'en est prit à un gang de vampire. En y repensant, c'est à ce moment là qu'il dévoilé sa véritable identité, cessant de jouer au chat et à la souris. Gabriel lui a fait promettre de ne plus se mettre en danger de la sorte, surtout avec sa grâce qui faiblit de jour en jour. Mais bon, que voulez-vous, chassez le naturel, il revient au galop.

Raziel est complètement frustrée d'avoir été écartée de force de son combat, pourtant bien entamé. Ce n'est pas comme si elle était en position de faiblesse ... Raziel lève les yeux au ciel et essuie le sang sur son épaule avec une compresse. Détail. Presque pas en position de faiblesse. Quoi qu'il en soit, quand elle commence une mission, elle a bien horreur que le travail soit à moitié fait. L'angelot a toujours été comme ça. Tout doit être fait avec précision, d'une manière méthodique et ordonnée.

Elle disparaît dans un bruissement d'ailes pour réapparaître plus loin. L’atterrissage et à moitié raté. Raziel percute brusquement une machine servant à .... composter des billets. Chancelante, elle est obligée de s'accrocher comme elle peut à la machine, pour ne pas trébucher. Ok, le combat, ce ne sera pas pour ce soir. Une gare routière ? La brune à l'apparence de jeune adulte se redresse et regarde autour d'elle. Au plein milieu de la nuit, il n'y a personne dans cette gare en pleine air. Ca ne l'empêche pourtant pas de ressentir une présence familière. Elle en déduit immédiatement qu'il s'agit de son fauteur de troubles, Gabriel et sort son arme angélique.

Comme si elle pouvait l'attaquer ... Raziel n'en avait ni la force, ni l'envie et encore moins le droit. La "jeune femme" sait rester à sa place mais les fausses menaces ne sont pas négligeable non plus. Après tout, elle est toujours furieuse, comme à chaque fois qu'il se joue d'elle.

"Je sais que c'est vous ! Je n'ai pas envie de jouer à cache-cache, montrez vous !!"

Sa voix est agressive, colérique, mais le côté légèrement fluette et surtout rabat-joie casse totalement la crédibilité de sa fureur. Dans le corps inorganique qu'elle avait à l'époque du paradis, c'était déjà le cas. SI facile à faire sortir de ses gonds et pourtant moins en colère qu'il n'y paraît. Son empathie lui a toujours joué des tours. L'affection et le respect prend toujours le dessus sur les sentiments moins contrôlés. Oui, c'est facile de se jouer d'elle.

Agacée, les sourcils froncés, les cheveux décoiffés, elle est prête à la plus grandes leçons de morale de sa vie. Raziel brandit toujours son arme, mais c'est bien avec des mots qu'elle compte l'attaquer. Des phrases moralisatrices et assommantes. Oh elle sait que Gabriel ne l'écoutera qu'à moitié, mais elle se sentira tout de même satisfaite.

Sa fausse voix autoritaire continue de rompre le silence mortel.

"Ca vous amuse, hein ?! Mon-sei-gneur !" insiste-t-elle ironiquement sur chaque syllabe. Elle lui montre qu'elle ne se laisse pas impressionnée par sa hiérarchie et que même si Raziel sait où est sa place, ça ne veut pas dire qu'il est intouchable.

Le sang continue de couler sur son épaule. La plaie est profonde et risque de s'infecter. Raziel se sent faiblir. Elle pourrait utiliser ses dons pour se soigner mais elle préfère ne pas puiser dans sa grâce déjà malmenée. C'est pour ça que Gabriel ne se montre pas ? Pour la punir ?

Sa voix se fait plus douce, plus faible. Elle soupire, parlant en quelques murmures.

"Ca va ... J'ai compris la leçon. Je suis désolée d'accord ? Mais je vais bien. Tout va bien, c'est la vérité."
Revenir en haut Aller en bas
Membre Rock and Roll
avatar
Lucifer
Messages : 14
Inscription : 28/11/2017
Schizophrénie : lorna dane.
Crédits : ohana.
Célébrité : mark pellegrino.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageTu as bien changé [PV Lucifer] écrit Mar 5 Déc - 22:33
Son plan pour posséder le corps de Sam Winchester ne semblait plus d'actualité. Du moins, le temps qu'il était ici. Son hôte avait déjà commencé à montrer des signes de faiblesse, mais celles-ci semblaient s'être miraculeusement résorbée. Enfin, miraculeusement. Lucifer restait toujours prudent quant aux manigances de son Père. C'était au moins un problème qu'il pouvait laisser derrière lui pour l'instant. Même s'il se ferait une joie de réduire en poussière ces chasseurs s'il les croisait. Il doutait qu'ils appréciaient énormément de l'avoir malencontreusement libéré de sa cage. Et d'expérience, Luci savait que les humains étaient assez débiles pour tenter de lui barrer la route route. Comme ces maudits dieux païens. Il les avait réduit en bouillie, littéralement. Et c'était pour eux que son frère l'avait confronté. Gabriel. Un souvenir encore récent. Et beaucoup plus douloureux qu'il ne pensait être capable de ressentir, dans sa haine envers leur Père et ses créations, qui détruisait toute once de bienveillance qu'il avait pu un jour avoir. Il en voulait encore plus à celui-ci, ainsi qu'à Gabriel d'avoir été assez stupide pour tenter de l'attaquer.

D'habitude il aurait joué les discrets, le temps de mettre ses plans en route, mais lorsqu'il sentit une présence familière, il ne put s'empêcher de se téléporter non loin de l'ange, dissimulé à son regard et ses sens. L'état de son hôte était déplorable, même les anges de bas étage n'avaient pas une grâce aussi affaiblie. Et sa surprise fut encore plus grande lorsqu'il sentit la présence de son protégé. Ou ex-protégé. Raziel. Il n'était pas au courant de ce qui s'était passé ces derniers millénaires, enfermé loin des siens, là où il ne pouvait pas faire de dégât. À son souvenir, l'angelot avait attiré son attention, de par sa différence. Plus sensible que les autres. Un peu à l'image de Gabriel ou de lui-même, qui avaient développé un caractère qui les distinguait. Quelque chose qui leur est propre, au dessus du simple soldat.

Toujours dissimulé, il pencha la tête sur le côté alors qu'il observait la jeune femme. Un sourire étira ses lèvres lorsqu'il la vit sortir son arme. L'ange n'avait pas changé. Toujours aussi prompt. Il se rappelait très bien à quel point Gabriel adorait se payer sa tête. Son sourire disparut. Elle devait penser que c'était encore son jeune frère qui lui faisait encore un de ses mauvais coups légendaires. Cette pensée le replongea dans le passé. Sa rébellion. La trahison de Michael. La divergence d'opinion entre Raziel et lui l'avait beaucoup plus blessé qu'il n'avait voulu l'admettre. Même s'il savait qu'avoir le soutien des autres sans avoir le soutien de son frère aîné aurait été peine perdu de toute façon. Peu importe, l'archange déchu vivait très mal le fait d'être trahi et cela faisait ressortir tous ses mauvais penchants. L'enfermement n'avait pas aidé, il ne restait plus que l'ange brisé et en colère.

La voyant faiblir, il sortit de l'ombre dans laquelle il s'était drapé. Nul besoin d’extravagance de sa part pour ressentir sa véritable identité, caché sous les traits de ce père de famille endeuillé qu'il avait réussi à berner. "Oh vraiment ?", fit-il, narquois. Il pouvait ressentir d'ici sa grâce défaillante, sa faiblesse. Résultat de son amour pour les êtres mortels, probablement. Il ne pouvait décrire la déception qu'il ressentit en voyant son ex-protégé dans cet état. "Range ça avant de te faire encore plus mal", ajouta-t-il, un rictus moqueur sur le visage, même si son regard exprimait plutôt un froid mélange de colère et de déception. D'habitude, il aurait été plus respectueux quant aux capacités de soldat de l'ange, mais la situation le rendait à cran.
Revenir en haut Aller en bas
Membre Rock and Roll
avatar
Raziel
Messages : 37
Inscription : 29/11/2017
Schizophrénie : Bae & Cie
Crédits : Captain Bae
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Voir le profil de l'utilisateur

MessageTu as bien changé [PV Lucifer] écrit Mer 13 Déc - 21:41
Raziel était si perduadée que l'ange qui le surveille de loin n'est autre que Gabriel. Pour avoir déjà vu son supérieur en colère -pourtant chose rare-, elle ne peut que s'adoucir afin de calmer la tempête qui risque de s'abattre au moindre faux pas. Mais Raziel était loin d'imaginer à quel point elle va devoir jouer profil bas. Comment apaiser la colère d'un homme brisé par sa famille ? Famille dont elle fait partie.
L'émotion passe sur son visage. Qu'est-ce qui saisie Raziel exactement ? La peur, la suprise, les regrets. Et puis surtout, elle est touchée. Cette grâce, elle ne pensait pas la revoir si vite. Malgré les rumeurs pourtant concrètes du retour de Lucifer, elle ne pensait pas lui faire face avant un bon moment. C'est trop tôt. Elle ne sait pas encore comment gérer toutes les émotions qui la submerge. Elle ne s'est pas encore préparée et ignore si elle doit fuir, attaquer, demander pardon, comprendre qui il est devenu ... Toutes les idées la séduit, mais elle n'en fait rien. Raziel reste simplement muette, sous le choc et la surprise, les yeux brillants d'émotions et de larmes qu'elle contient peinement.
Il n'y a pas que ses émotions à prendre en compte, mais aussi ceux de son maître. Une colère si puissante, une grâce brisée. Tellement de noirceur et de vengeance ... Et de souffrance. Elle peut comprendre et ressentir à quel point Lucifer a souffert de son enfermement, mais surtout d'avoir incomprit et trahit par les siens. Cette colère sert de bouclier pour justement amoindrir sa douleur. Elle ne peut qu'être réceptive. Mais comment tendre la main à cet ange autrefois illustre qui aujourd'hui ne souhaite que l'apocalypse, la destruction de l'Humanité. En le voyant, Raziel sait qu'il serait capable de tuer toute personne se mettant sur sa route, même les siens s'il le fallait. A contre coeur, car malgré tout, elle ressent aussi tout l'amour qu'est capable de ressentir Lucifer. Mais cela n'enlève rien à ses ambitions et sa détermination.
Mais la déception et le dégout qu'elle voit facilement en lui lorsqu'il s'adresse à elle, la tétanise sur place. De toute son existence, jamais, au grand jamais, elle n'a voulu décevoir ou blesser cet ange qu'elle considère d'avantage comme un père que le Créateur lui-même. Son arme angélique tombe lourdement, raisonnant sur le sol, sans vraiment qu'elle se s'en rende compte. Raziel ne saurait dire si c'est parce qu'elle perd ses moyens ou tout simplement pour obéir à Lucifer qui lui dit de ranger son arme.
Instinctement, elle recule d'un pas, répondant à ses instincts, comme pour se protéger. Penser qu'il peut la blesser n'est pas si ridicule que ça. Evidemment, Raziel connait assez Lucifer pour savoir qu'il ne passerait pas à l'offensive si elle ne se montre pas elle même agressive. Aucune hostilité du moment qu'elle ne l'attaque pas. Si combat il y a, Raziel a bien conscience que ce n'est pas Lucifer qui lancera le premier coup. Tout comme elle sait qu'elle n'a pas la force physique et mentale de lui tenir tête. Ni l'envie d'ailleurs. Partagée entre l'amour pour les humains et son ancien supérieur.
Même la blessure sur son épaule n'a plus d'importance. Elle ne ressent plus le sang poisseux souiller ses vêtements et sa peau. Son attention est entièrement portée à cette personne qui a troqué sa splendeur contre une marée de noirceur.
"Seigneur Lucifer" murmure-t-elle en un souffle. Sa voix tremble, surprise, choquée .... Et déchirée bien malgré elle. La raison lui dit de fuir, mais les souvenirs et l'amour l'en empêche. Raziel se force à ne pas éclater en sanglots, afin de ne pas montrer ses émotions purement humaines, certaines que cela dégoûterait d'avantage Lucifer. Et puis ... Elle a beaucoup trop de fierté pour se le permettre, malgré sa sensibilité.
Malgré tout, Raziel s'approche d'un pas puis d'un autre. Comme hypnotisée, elle s'approche lentement de Lucifer, s'arrêtant bien trop près, envahissant son espace vital. Machinalement, ses bras s'apprêtent à se nouer autour de lui, mais au dernier moment, Raziel retient son geste et laisse tomber ses bras le long de son propre corps. Elle reste raide, toujours sans décrocher son regard des prunelles de Lucifer. Aucun mot ne sort de sa bouche. Finalement ses mains se relèvent une nouvelle fois, et lentement, elle effleure le visage de l'homme sous lequel est dissimulé un ange qu'elle n'a que trop bien connu. Par ce geste, elle cherche sa grâce, s'impregnant de cette lumière qui pulse fortement, impossible d'être caché au don de Raziel, même si elle est surplombée par les ténèbres. Oui, oui, c'est bien lui, c'est bien Lucifer. Raziel n'en a pas doué, elle serait capable de le reconnaître n'importe où. Mais il est si étrange si ressentir cette grâce presque oubliée, balayée par le temps cruel, imposé par le Créateur.
"Je n'ai jamais voulu .... Jamais voulu faire quoi que ce soit qui puisse vous causer du tort."
Cette phrase est sortie si naturellement, mais Raziel ignore de quoi elle parle exactement. De cette enveloppe humaine ? De sa grâce qu'elle abandonne, faisant honte à son ancien maître ? De ne pas l'avoir suivi dans sa révolte ? D'avoir été impuissante ? Que ses cries et ses supplications n'ont pas changé l'avis de Michael ? De ne pas avoir essayé de sortir Lucifer de sa prison lorsqu'elle c'est cachée sur Terre ? C'est vrai, elle n'a jamais voulu tout ça. Mais bien malgré elle, l'angelot qui n'en est plus un à causé du tort à Lucifer. Maintenant elle doit vivre avec sa culpabilité. Elle en prend d'avantage conscience en se tenant devant lui, alors qu'elle ne peut rejoindre ses rangs. Sa haine envers les démons et sa conception de la justice l'en empêche.
"Je sais. Je sais que j'ai du chemin à faire pour que vous pardonniez mon impassibilité mais." Elle emmet une pause, secouant la tête. Tout donne l'impression que Raziel a abandonné Lucifer à son sort. Il est vrai qu'elle n'a pas partagé ses convictions et qu'elle est restée impuissante face à l'enfermement de Lucifer. Trop jeune et inexpérimentée, trop choquée pour pouvoir réagir. Jamais elle n'aurait imaginé que Dieu puisse écarter Lucifer de la sorte. Non, elle ne s'est pas révoltée par les gestes, elle n'a pas rejoints les déchues. Mais son coeur c'est révolté, et c'est fermé à toute amour et confiance envers leur créateurs. Raziel a agit après coups, suppliant Michael, insistant toujours et encore, en vain. Mais elle aussi elle c'est retrouvée seule, du jour au lendemain, Lucifer enfermé, Michael isolé, Gabriel "mort". Elle avait perdu ses mentors, mais à la disparition de Lucifer, elle avait perdu son idole, sa famille, son père.
"Cela n'a jamais rien changé à l'affection que je vous ai toujours porté." Elle est si désolée, désolée de ce qu'il lui est arrivé. Mais comment le lui dire ? Et qu'est-ce que cela changerait ? Sa considération et ses excuses ne sont que pales réconfort face à ce qu'a subit Lucifer.
"Des chasseurs m'ont dit que vous avez été libéré ..." Elle détourne le regard. "J'admets avoir repoussé le plus possible ce moment. La peur, les regrets. Parce que plus rien ne sera comme avant."
Avant ... C'est comme si cet "avant" n'avait jamais excisté. Il lui arrive parfois de se demander si ce n'était pas qu'un simple rêve ? Mais tout de suite, pieds dans la triste réalité, elle sait que non. Ses mains se serrent sur les manches de Lucifer. Elle ne veut pas être confrontée à lui. Ne pas être son ennemie, mais ce rôle s'impose. Elle est une chasseuse, qui lutte contre l'apocalypse. Et par extension, contre Lucifer. Raziel semble enfin prendre conscience qu'il lui manque quelque chose. La douleur de son épaule. Elle ne la ressent plus. Pourtant le sang coule toujours. Peu à peu, ses forces l'abandonnent. Raziel tourne de l'oeil et perd l'équilibre contre le torse de Lucifer, presque sans connaissance, dans une demi-conscience. Plus un mot, plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Membre Rock and Roll
avatar
Lucifer
Messages : 14
Inscription : 28/11/2017
Schizophrénie : lorna dane.
Crédits : ohana.
Célébrité : mark pellegrino.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageTu as bien changé [PV Lucifer] écrit Dim 4 Fév - 4:31
Colère et déception. Incompréhension et dégoût. Beaucoup trop d’émotions à la fois, lui donnant envie de se laisser à la facilité qu’était cette douce froideur alors qu’il posait son regard sur la jeune femme à la grâce défaillante. Il était tellement plus facile de détester et de se laisser aller à la colère et l’amertume, plutôt que de pardonner. Lucifer ne pardonnait pas. Il ne pardonnerait jamais. Et pourtant, alors qu’une pointe de satisfaction factice transperçait son regard, à voir l’angelot se tétaniser sur place puis se reculer, en sa présence, quelque chose dont il ne pensait pas possible se produisit. Il était inquiet. Même si l’archange déchu avait été coupé des siens pendant une longue période, cela ne l’empêchait pas de ressentir à quel point Raziel était mal en point. Cette inquiétude, il tenta de la cacher derrière cette colère qui le caractérisait tant, sachant à quel point l’ange en face de lui était sensible et réceptive. Et puis, il ne pouvait ignorer toutes les autres émotions négatives qui refaisaient surface. Peut-être était-il réellement inquiet pour son ex-protégé. Mais ce dernier l’avait trahi, comme tous les autres. Alors pouvait-il vraiment se permettre de s’inquiéter pour son sort ?

Peut-être valait-il mieux garder cette distance qui s’était automatiquement imposée lorsqu’il était apparu à ses côtés. Encore le chemin de la facilité. Et pourtant, elle avança vers lui, comme si le choc et la détresse qu’il avait lu dans son regard avaient fait place à autre chose. Lucifer se cantonna à cette attitude de froideur et de nonchalance alors que l’ange s’approchait. Pendant une fraction de seconde, il se demanda si ce n’était pas une folle envie de le défier qui avait épris l’ex-soldat. Allait-il faire la même erreur que Gabriel ? Il chassa l’éclair d’amertume et de culpabilité qui passa dans son regard, se contentant d’observer passivement les gestes de la jeune femme qu’habitait son ancien protégé. Sa main effleurant son visage ne le fit pas tressaillir, même s’il eut cette fois un peu plus de mal à rester de marbre. Autant l’angelot pouvait ressentir sa grâce, autant lui ressentait à quel point la sienne était diminuée. Dangereusement affaiblie.

Ses paroles vinrent briser son impassibilité et un rictus mauvais étira ses lèvres pendant une fraction de seconde, plissant les paupières de colère lorsqu’elle évoqua ce qu’il considérait comme une douloureuse trahison. Trahison dont il avait eu longuement le temps de ruminer au fond de sa cage, trahison qui n’avait cessé d’alimenter cette colère jusqu’à ce qu’il ne soit plus qu’un amas de ténèbres et de violence. Et pourtant, parmi toute cette noirceur, ce qui pouvait bien lui rester de raison et d’affection pour l’ange en face de lui tentait de se frayer un chemin. Ce n’était pas contre Raziel que devait se diriger toute sa rage. Sa trahison lui avait certe fait du mal, l’avait blessé, lui qui pensait avoir la loyauté de son jeune protégé à l’époque.

Les regrets. Le désir de vouloir que tout soit comme avant. Autant cela réveillait douloureusement l’affection enfouie qu’il avait pour Raziel, autant cela lui semblait aussi pathétiquement humain. Tout comme avec Gabriel, Lucifer était mitigé. Du moins, tendait-il à l’être … Il savait pertinemment que si un des siens se remettait à nouveau en travers de sa route comme l’avait fait son frère, il ne serait toujours pas en mesure de choisir le côté du bien. Son désir de détruire les créations de son Père était beaucoup trop fort. Il ne pouvait penser autrement qu’à sa vengeance. Peu importe les dégâts qu’il causait en chemin pour y arriver.

Lorsqu’elle vacilla contre lui, à semi-consciente, Lucifer la rattrapa facilement. Elle était tellement légère, trop menue par rapport à ses souvenirs d’un autre temps. “Oh Raziel ... “, commença-t-il, d’un faible murmure. Il s’arrêta net, préférant laisser mourir ses paroles beaucoup moins dures qu’il ne le voulait. Son regard parcourut le visage aux traits tirés. Il pouvait très bien la laisser tomber. L’abandonner. Cela ne serait que juste retour dans son esprit tordu. Pourtant, passant un bras sous ses genoux, l’autre dans son dos, il la souleva sans effort. Notant un banc de la station non loin, il s’y dirigea, ne lui adressant plus la parole alors qu’elle semblait flotter dans un état de semi-conscience. L’allongeant avec une douceur qui ne lui était pas coutume, l’archange déchu passant sa main sur la blessure, frôlant celle-ci. En un instant, elle disparut. Cela faisait très longtemps qu’il n’avait pas utilisé ses pouvoirs de guérison. Il n’en voyait plus l’utilité, à moins de vouloir manipuler, puisque tout ce qu’il voulait, c’était détruire.

Poussant un soupir, il prit place à ses côtés, pour lui laisser le temps de reprendre ses esprits. N’aimant pas du tout la tournure que prenait la situation, encore moins ce qu’il ressentait en ce moment, l’archange s’enferma dans son mutisme, tel un enfant qui boude dans son coin. Mais il ne put s’empêcher d’ouvrir la bouche, même si la moitié de ses paroles risquaient de se perdre en vue de l’état de l’angelot, alors que son regard parcourait rageusement la station vide : “Je ne comprend toujours pas pourquoi tu souhaites protéger ça.” Il mit l’accent sur le dernier mot avec mépris. Il savait que poser la question ne reviendrait à rien, il ne pourrait certainement jamais comprendre le choix de Raziel. Mais il préférait de loin se terrer dans une attitude provocatrice et butée plutôt que d’avoir à affronter la situation réelle. Il ne voulait pas avoir à penser qu’un jour, ils risquaient de se revoir. Et que cela finirait certainement mal.
Revenir en haut Aller en bas
Membre Rock and Roll
avatar
Raziel
Messages : 37
Inscription : 29/11/2017
Schizophrénie : Bae & Cie
Crédits : Captain Bae
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Voir le profil de l'utilisateur

MessageTu as bien changé [PV Lucifer] écrit Jeu 8 Fév - 11:20
Raziel se laisse transporter sans protester, n’ayant de toute manière pas assez de courage pour se stabiliser elle-même. Et puis … Ce geste montre l’affection de Lucifer qui se cache derrière ce masque d’amertume et de colère. Allongée sur le banc de la station, alors que son ancien maître la soigne, elle l’observe, ressentant ses doutes, mitigés entre l’affection et la rancœur. C’est toujours plus facile d’être en colère plutôt que d’aimer. Elle ne lui en veut pas. Comment le pourrait-elle ?

Fermant les yeux, elle sent sa plaie se refermer et ses forces revenir peu à peu. L’écoutant cracher son venin avec toute l’incompréhension du monde concernant ses choix, Raziel se redresse doucement. Une fois encore, elle se contente d’observer plutôt que de répondre. Lucifer a haït les humains depuis … bien avant d’être enfermé en fait. Puisque c’était le sujet, source de conflit entre leur Père et son fils. Son maître était adulé de tous ses frères, jamais Raziel n’aurait pensé que les choses puissent changer d’une manière aussi … Catégoriques. Pourtant, l’archange n’est pas le seul à avoir des torts dans cette sombre et malheureuse histoire.

« Merci … » murmure-t-elle enfin en frottant son épaule bien qu’elle ne ressente plus aucune douleur. Raziel pousse un léger soupire. Comment s’exprimer sans froisser son mentor, sans s’attirer ses foudres ? Leur avis est si différent sur la question. Autrefois, elle a respecté le sien, ne souhaitant pas que leur différence d’opinion crée un fossé entre eux. Raziel c’est lourdement trompée quand on regarde la situation actuelle. Mais elle ne s’est jamais mise contre lui. Elle secoue la tête.

« Peu importe. Que faire d’autres de toute manière ? Les anges … Nos frères sont corrompus. Vous devriez les voir, à se battre sans arrêt entre eux. Quant à notre Père … Ca fait bien longtemps qu’il s’est détourné des siens. »

Sa voix est beaucoup plus sèche qu’elle ne l’aurait voulu, sur sa dernière phrase. Sa confiance envers le Créateur est ébranlée depuis bien longtemps. Il y a beaucoup de choses qu’elle a du mal à pardonner ou faire abstraction. Elle se tourne enfin vers Lucifer, son regard encré dans le sien.

« J’ai mis longtemps à me rendre compte que je me suis fourvoyée. J’ignore si les anges ont toujours été ainsi ou changés avec le temps. Mais c’est tellement loin de mes espérances d’autrefois. J’avais des ambitions pourtant. Ils ont tous été balayés. »

Raziel a été crée parmi les anges les plus défavorisés. Son but a toujours été d’aider les siens, de changer les choses pour ceux de sa catégorie. De par sa différence, elle s’est élevée, attirant les regards des archanges, a commencé par Lucifer qui lui a donné sa chance. Chance qu’elle a utilisé à bon escient. L’enfermement de son maître a été l’élément déclencheur. Choquée et seule, Raziel a compris que le paradis et la pureté des anges ne sont que factices. Peu à peu, elle a commencé à voir les choses différemment, à farfouiller dans ce qui ne la regarde pas.

« J’ai plaidé en votre faveur vous savez. Mais Maître Michael n’écoute pas. Et le Seigneur Gabriel. »

Une nouvelle fois, Raziel secoue la tête. Oui, elle s’est retrouvée bien seule. Pendant longtemps elle l’a cru mort avant de le retrouver récemment. Gabriel avait été plutôt surprit d’apprendre qu’elle c’était retournée contre son père.

« J’ai crié pendant bien trop longtemps, sans avoir les bonnes armes en mains. Et j’ai fini par crier ouvertement contre notre Père. La sentence est tombée. J’allais être déchu, mais j’ai pris la fuite avant qu’ils ne mettent la main sur moi. Je cherche toujours ma voie Seigneur Lucifer. Si ce n’est ni les anges, ni les humains …. J’ignore quel est mon rôle, quel chemin je dois suivre, tout ce que je sais, c’est que je veux débarrasser ce monde des fléaux qui le comporte. Les démons pour commencer. Et les créatures néfastes. Mais ça ne répond toujours pas aux questions que je me pose. »
Revenir en haut Aller en bas

→ Contenu sponsorisé ←

MessageTu as bien changé [PV Lucifer] écrit
Revenir en haut Aller en bas
 
Tu as bien changé [PV Lucifer]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires
-
» Tu as bien changé depuis ...
» Une musique que j'aime bien....
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» HAITI YON PARADI OU YON LANFE AVEC R G P POU LUCIFER ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Grand Capharnaüm :: → HIDDEN SPRINGS ← :: Harrison Road :: Bus Station-
Sauter vers: